Qu’est-ce que c’est que la pleine conscience ? 

Cette communication aborde la conscience dans ce qu’elle est qualifiée d’optimale, de suprême. Il s’agit du but de la vie humaine, de la pratique méditative, ou encore du cheminement spirituel.

Parler de la conscience n’est pas chose simple parce que la conscience est expérience et non pas une connaissance ou un concept.

Il vous est décrit l’approche intérieure qui m’a été donnée de vivre. Il s’agit donc d’une présentation purement expérimentale. Aussi, je vous prie de ressentir cet article plus que de chercher à le comprendre avec la tête. L’objectif est uniquement de vous faire goûter à l’expérience pour vous en re-donner la mémoire.

Quel chemin utiliser ?

3 aspects sont abordés. Qu’est-ce que la conscience dite spirituelle, qui est nommée ici l’ultime conscience ? (1) Comment peut-on la décrire ? (2) Comment évolue t-elle dans les faits ?

1. L’ultime conscience

Sur le plan de la vie intérieure, la conscience est la pleine conscience, l’Esprit, la Source, le souffle, le grand esprit de la vie, Dieu, le créateur … Peu importe le vocable utilisé, c’est la conscience UNE.

il est choisi ici de parler de “conscience Une » pour 2 raisons principales, qui décrivent le caractère complet de la pleine conscience ou ultime conscience. 

La conscience est un  trait d’union à toute chose.

La conscience est partagée par tous et par Tout.

Toutefois, c’est l’expérience qu’en fait chacun qui en définit le mouvement : plus la personne est consciente sur le plan de sa vie intérieure, plus elle se rapproche de la pleine conscience, plus son taux vibratoire est élevé…

Plus loin dans ce post, il vous est présenté l’éveil dans son expérimentation temporaire, parfois même fugace, ainsi que dans sa réalisation complète. Lorsque la découverte intérieure m’a été offerte, la conscience ultime m’est apparue comme l’océan que je décris souvent, dans lequel nous baignons en permanence. Nous y vivons, tout comme elle nous anime. Chacun EST Conscience et la Conscience EST chacun. C’est donc un point commun à Tout. C’est la raison pour laquelle l’Unité se révèle à l’Etre lorsque il fait l’expérimentation de la Conscience Une. La deuxième raison pour laquelle les termes de « conscience Une » sont employés est pour évoquer l’Homme-Conscience.

La conscience unifie également tout ce qui fait l’humain.

Son physique, ses conditionnements, ses choix de vie… font partie de la conscience. Dit autrement, l’être humain est une conscience en action dans la matière. Plus précisément, il est un esprit qui fait une expérience humaine. Au delà de cette première vision, à sa source, se trouve un Esprit qui fait toutes les expériences humaines, au travers de chacun. De chaque Un, c’est à dire  de chaque être humain qui compose ce Tout et qui participe à une expérience géante. C’est là que deux possibilités co-existent dans le monde : l’humain vit son expérience en inter-relation avec l’Esprit, appelé par les shamans l’Esprit de la vie, qui est pleine conscience. Ou bien, l’expérience humaine se situe dans un état de séparation de cette Source.

    2. Comment se caractérise l’ultime conscience ?

    Parce qu’elle est expériencielle, ce sont souvent ses états de complétude et ses résultats qui décrivent l’ultime conscience. Pourtant, au fond, aucun mot ne peut décrire cet état qui est à la fois, du pur détachement et de la simple Présence.

    Par exemple, la pleine conscience inclut le Nirvana dont parle les bouddhistes. Il s’agit de l’état de la conscience ou niveau de conscience où désirs et souffrance disparaissent. L’Homme est alors libéré de l’illusion ou de l’ignorance.

    La pleine conscience peut aussi être décrite par le samadhi, qui est l’état où l’esprit réalise « la réalité ultime » et s’établit dans l’Eveil. L’incarnation concerne désormais un Être « réalisé », Uni avec le divin intérieur.

    Ainsi, l’ultime conscience se révèle lorsque l’humain connecte un état de conscience particulier qui revêt différentes formes, qui se manifestent de différentes manières. Les gens ont parlé d’Eveil. Son expression dans la vie quotidienne peut être encore différente, comme il est précisé plus bas.

    L’Eveil est souvent temporaire, avant d’être permanent.

    L’éveil temporaire se caractérise par l’expérience intérieure de cette conscience Une, conscience Unitaire, pleine conscience. Lorsque la pleine conscience est expérimentée, l’expérimentateur a conscience d’être conscient. Dans ce qui est  appelé ici “conscience ultime”, l’expérimentateur a conscience de ne plus etre associé à un quelconque conditionnement.

    3. La conscience dans l’expérience humaine quotidienne

    Chaque fois qu’une personne a conscience d’être un esprit dans votre vie quotidienne, elle agit en inter-relation avec la conscience Une. On parle souvent dans le langage populaire d’agir en conscience. De la sorte, l’action en conscience est celle qui est menée en inter-relation avec l’Esprit de la Vie. L’attention est alors tournée, non pas vers l’action, mais vers la conscience.

    La plupart du temps, les gens ne pensent pas à cela et vivent leur existence en se croyant séparé de la conscience. Le fait qu’ils n’y pensent pas  change l’expérience qu’ils font de la vie mais ne changent pas la réalité. En effet, l’oubli de la conscience ne supprime pas son exisitence.

    Seulement, La croyance de séparation rend la vie plus difficile, plus ardue. Effectivement, la conscience de la conscience unitaire permet une fluidité de vie énorme, parce que le vécu des expériences est en lien avec quelque chose de plus vaste que la personne et ceci modifie considérablement les taux vibratoires et donc les expériences créées.

    Il découle de cette variabilité d’expériences que l’évolution de la conscience relève de 2 facteurs principaux.

    L’appel

    Le premier facteur peut ressembler à de l’intention individuelle. C’est-à-dire que la personne décide de mettre de la conscience dans sa vie. En ce faisant, elle quitte peu à peu, de façon plus ou moins profonde, la croyance, très enracinée au départ de l’évolution dite spirituelle, d’être séparée de la conscience Une.

     

    La portance

    Le deuxième facteur est une forme de portance. La reconnaissance du lien avec la conscience Une, renforce l’activité de cette dernière. 

    En pleine conscience, l’Etre n’agit plus en tant qu’entité séparée. Il laisse la pleine conscience prendre toute la place en lui et dans sa vie. A ce stade, qui est celui de l’Unité et de la conscience christique pleinement réalisée, la volonté humaine disparait. Le libre arbitre n’est plus, au sens où il est entendu généralement, parce que la liberté de l’Etre est entière et entièrement fondue dans l’expression de la pleine conscience.

     

    La réalisation

    A ce moment de l’évolution de l’Etre, le cœur est complètement ouvert évidemment, et la vie humaine devient une vie de service, un vie de don. C’est ce qui est appelé le don de Soi.

     

    Cette communication est dénuée d’ambition. C’est un simple partage de ce qui peut traverser l’Etre dans le Tout. Toutefois, au fond, il n’y a pas vraiment de mots pour décrire ce vécu.

    Je vous le souhaite de tout cœur tout simplement. A bientôt

    D’autres posts  :  C’est quoi la conscience (épidode 1/3) ici
    Share This