Les états modifiés de conscience peuvent être une façon juste de parler de conscience. C’est ce que je vous propose  : un examen de la conscience simple, retenant une approche utile dans le quotidien. Il s’agit de partir de la conscience telle qu’elle est abordée par la sophrologie ou l’hypnose.

La conscience définie par les états modifiés de conscience

Les états modifiés de conscience sont une clé pour de nombreuses approches thérapeutiques : nous en voyons queques unes puis nous examinons ce qu’est la conscience dans la manifestation de certaines de ses modifications ou altérations. Autrement dit, nous parlerons Etats Modifiés de Conscience (EMC).

En effet, la conscience peut être définie comme des états d’être, à la fois évolutifs et multiples. Au cours de la journée, nous traversons tous des états de conscience dits ordinaires d’une part et modifiés d’autre part.

La conscience nous permet de vivre et elle est parfois considérée au travers de l’activité du cerveau qui lui est associée.

Les états modifiés de conscience pour accèder à l’inconscient.

Sophrologie et Hypnose s’appuient sur les états modifiés de conscience pour engendrer des changements souhaitables dans la vie des personnes.

Une séance de sophrologie comprend la sophronisation qui place la personne dans un état, dit sophro-liminal, entre veille et sommeil, état de détente profonde qui est qualifié d’état modifié de conscience (EMC).

De façon voisine, l’hypnose, par la transe hypnotique, utilise les EMC pour accéder à des parties de vous qui savent quoi faire et comment faire pour résoudre les difficultés que vous rencontrez dans votre existence.

La sophro zoome sur la conscience

Dans son livre « sophrologie- fondement et méthodologie, le docteur Patrick André Chené précise : « la devise de la sophrologie, dont l’objectif a toujours été la recherche de la conscience et des valeurs de l’existence, est depuis le premier moment : UT CONSCIENTIA NOSCATUR (pour que la conscience soit)

schma des differentes ondes cerébrales

Ondes cérébrales d’Epoch-Times

Les états modifiés de conscience sont mesurables

La conscience peut paraitre comme une activité physiologique mesurable décrite par les états modifiés de conscience

L’activité électrique des neurones du cerveau peut être mesurée par un électro-encéphalogramme, qui rapporte la fréquence des rythmes cérébraux sous forme d’oscillations. Les scientifiques ont répertorié 5 grandes catégories d’ondes cérébrales.

Pour qualifier un état cérébral, les experts se basent sur les fréquences les plus présentes dans le cerveau : en effet, l’activité cérébrale totale n’est pas homogène et plusieurs fréquences existent simultanément dans des zones différentes. Aussi parle-t-on des fréquences qui sont le plus présentes.

Chaque type d’ondes (les plus présentes) correspond à une forme de la conscience ainsi qu’à l’activation de capacités spécifiques.  

Si comme moi, vous ne parvenez pas à mémoriser chacun de ces états, je vous communique mon truc. J’utilise un moyen mnémotechnique : les premières lettres de leur nom respectif réuni forment un qui est BATDeg

L’état de conscience ordinaire ou état de vigilance

Le rythme BETA, correspond à une fréquence située entre 13 et 30 HERTZ. C’est le plus traversé en période d’activité normale du cerveau.

En termes de capacité, ce rythme est associé à une attention soutenue nécessaire à la réalisation de tâches précises, à la résolution de problèmes concrets, d’écoute active, de jugements, de prises de décisions…

C’est un rythme fréquent pour les personnes à quotient intellectuel élevé (au-dessus de 18 Hz)

Au cours de période d’activité intense, voire d’anxiété, l’amplitude du rythme bêta peut varier : il s’agit de bandes de fréquences bêta1 et bêta 2.

Le rythme béta médian se rencontre dans la pratique des maths, lors d’activité de planification, ou encore d’activation des fonctions d’esprit de de corps.

Pour être synthétique, le docteur Charbonnier décrit « 2 formes de conscience : la conscience analytique qui analyse, qui nous situe par rapport au temps(passé et futur), et aux autres (comparaison, mesure…)… et la conscience intuitive ». Toujours selon lui, la conscience analytique fait un tel bruit, assourdissant, qu’elle empêche l’émergence de la conscience intuitive. La conscience intuitive est plus expansée, plus vaste… C’est elle qui est accessible via les états modifiés de conscience. La vidéo est accessible sur ma chaine Youtube

Elle qui nous relie à toutes nos perceptions extra sensorielles naturelles comme la médiumnité, l’intuition, la prémonition, la télépathie …Ce sont des faits que la science a prouvé comme la suite de cet article vous en parle.

L’état modifié de conscience dit de détachement

Les ondes ou rythme ALPHA correspondent à une fréquence d’oscillations de 8 à 13 HERTZ (Hz) chez les adultes et de 4 à 7 Hz chez les enfants.

Dans la vie courante, ce sont les fréquences les « plus présentes » lorsque la personne est réveillée mais apaisée, ou quand elle est assoupie tout en étant encore sensibles aux stimuli de son environnement. Elles se manifestent à la somnolence au début de l’entrée dans le sommeil.

Aspects spirituels* : les ondes alpha sont couramment associées aux états de relaxation, de méditation, à la sensation de bien-être. C’est là que s’opère le lâcher-prise

Capacités : Ces ondes cérébrales se produisent dans l’hémisphère gauche, associé au langage et aux facultés analytiques. Ces fréquences sont également liées aux ressources mentales, à la capacité de coordination, à la créativité, à la concentration.

Un bas niveau des ondes alpha est corrélé avec l’anxiété, le stress, l’insomnie. Un niveau élevé nuirait à la concentration et aux capacités d’attention.

Le rythme alpha correspond à des fréquences proches de celles que produit la terre et qui sont appelées champ Schuman 65 (7,83 hertz). On peut donc utiliser cette longueur d’ondes pour entrer dans un rythme alpha.

L’état modifié de conscience dit d’ouverture

Les ondes THETA, de fréquence variant entre 4 à 7 Hz, surviennent en état de somnolence, de semi-réveil, lors du sommeil paradoxal où se produisent les rêves.

Aspects spirituels*: Les rythmes thêta combiné uniquement avec le rythme alpha correspond à la profonde méditation. De telles fréquences associées, avec en plus un rythme alpha proche du thêta, ont été observées chez des guérisseurs et des mystiques (recherches de Maxwell Cade).

Capacités : ces ondes intensifient les ressentis ou surgissent lorsque la personne éprouve de fortes émotions. Ce rythme permet la reprogrammation du subconscient pour se libérer des pensées dites négatives ou obsessionnelles.

Ce rythme réduit les mécanismes d’auto-défense, desquels découlent les jugements critiques.

Ces ondes sont très présentes chez les personnes créatives.

L’état modifié de conscience dit de contact

Le rythme DELTA (1/2-4 Hz) est associé, au sommeil profond sans rêve. Plus est lent, plus il se rapproche de la mort physique (coma, décès, expérience de mort imminente). C’est à ce rythme aussi que se vivent certains états paranormaux où les ondes delta prennent une haute amplitude (Expériences d’hyper conscience : recherches décrites par Patrick Drouot).

Capacités : le rythme delta est associée à la production d’hormones de croissance (d’où l’importance du sommeil profond chez l’enfant), aux processus d’autoguérison et de régénération, à la protection du système immunitaire.

Les personnes qui ont une intuition très développée, et donc sont en contact avec l’intelligence du cœur, disposent d’un rythme delta fréquent.

L’état de conscience de présence

L’activité cérébrale GAMMA est décrites par des fréquences pouvant aller de 35 à 80 hertz. Cette activité correspond à une activité cérébrale et mentale intense.

Sur un plan spirituel*, les ondes gamma très présentes correspondent à des états méditatifs extrêmement profonds et inspirés (40 Hz)..

Capacités : Ce rythme reflète l’esprit sans connaissance ou de la connaissance du tout.

Le rythme gamma joue un rôle majeur chez l’enfant lors de l’apprentissage de la langue notamment. Les capacités de bonne mémoire sont associées à une activité de 40HZ, tandis qu’en deçà, la mémoire est défaillante.

Etats modifiés de conscience et Cerveau

Ne vous y méprenez pas ! La mesure des ondes cérébrales pour rendre des états de conscience ne signifie pas que la conscience est dans le cerveau ! Au contraire.

Le Dr. Olivier Chambon, médecin psychiatre, expose les éléments qui montrent aujourd’hui, à 99%, que la conscience est indépendante du cerveau et qu’elle survit à la mort physique. Il évoque notamment les cas d’expériences de mort imminente, le chamanisme, et d’autres phénomènes qui élargissent notre conscience et permettent de l’ouvrir à d’autres réalités. (en plus, on sait maintenant que nous n’avons pas 1 cerveau mais 3, situé au crane, aux intestins et au cœur) (En savoir plus sur la Docteur Olivier Chambon : https://www.inrees.com/soutien/CHAMBON-Olivier/)

Elévation du taux vibratoire et  expansion de conscience

« C’est la conscience qui crée la réalité. Plus on est dans la conscience, plus la conscience est élargie, et plus ce qu’on vit est vrai », selon le Docteur Chambon.

C’est pour cette raison que nous devons évoluer en conscience, devenir plus conscient. Cela passe par faire taire de plus en plus le cerveau analytique, rationnel décrit par le Docteur Charbonnier, de façon à laisser le cerveau intuitif s’activer. C’est l’objet de ma présence à vos côtés pour vous accompagner. (voir ici mon parcours avec la conscience : page a propos)

En conclusion de ce premier article sur la conscience, je noterais le lien qui existe entre expansion de conscience (allant des ondes beta aux ondes gamma) correspond à des fréquences énergétiques qui s’élève. C’est une façon de décrire l’augmentation du taux vibratoire qui contribue au changement du niveau de conscience.

* spirituel signifie de l’esprit, sans connotation religieuse ou dogmatique

 

Pin It on Pinterest

Share This