Une pratique de la respiration en conscience pour débuter

par | Sep 23, 2018

La pratique de la respiration en conscience a de multiples bienfaits et de nombreuses formes. Dans tous le cas, il s’agit d’entrer en harmonie avec le souffle et sa Vie.

Ici, je vous guide dans une pratique de respiration thoracique  et je vous en explique les raisons.

La pratique de la respirarion consciente pour détente

Pourquoi vouloir respirer en conscience ?

La pratique respiratoire consciente est un outil fondamental en sophrologie, en relaxation, dans la pratique des arts martiaux, du sport ….

C’est aussi un moyen qui soutient l’éveil de conscience, c’est à dire la présence à Soi et à l’instant. Or, cette présence dépasse de loin toutes nos activités ordinaires, ou même la conscience ordinaire. Ainsi, s’agit-il de vivre en harmonie avec soi, tant dans notre dimension humaine, que subtile de Pure Conscience.

Par conséquent, si nous parlons ici de pratique de la respiration en conscience, il est entendu que respirer en conscience est bien plus qu’un exercice de bien-être.

Débuter avec la respiration en conscience

La pratique de la respiration en conscience revêt de multiples formes. J’ai d’ailleurs produit un livre électronique qui présente 72 pratiques.

Toutefois, une pratique simple de la respiration en conscience  suffisante pour apporter de nombreux bienfaits.   

Avez-vous envie de méditer tout en éprouvant des difficultés à le faire ? En avez-vous assez de votre mental hyperactif ? Avez-vous tendance à procrastiner ?

Que vous vous sentiez concerné(e) par l’une, deux ou toutes ces situations, la pratique de la respiration consciente va vous être d’une grande aide.

Les bienfaits de la pratique respiratoire consciente

Respirer en conscience permet de calmer le mental, de se connecter au corps, de se relaxer, de se placer dans l’instant présent, de se concentrer sur un objet de méditation.

Dans ce cas, l’objet est le mouvement respiratoire. Aussi, la respiration est-elle un excellent moyen de se mettre en toute simplicité à un genre de méditation.

Par ailleurs, la pratique respiratoire consciente permet également d’améliorer sa façon de respirer. Vous pouvez être désireux de cela pour de nombreuses raisons : des motifs médicaux, vous en éprouvez le besoin physique en ayant l’impression de manquer d’air, ou pour mieux pratiquer un sport.

Quelques soient vos motivations, vous trouverez ici ma guidance dans une pratique de base.

La respiration consciente sur la voie du cœur 

” Il existe deux grandes voies, l’une est plus axée sur la méditation et la vigilance, l’autre sur le cœur et l’AmourToutes les deux sont complémentaires et nécessaires à notre croissance spirituelle. Chacun doit trouver sa voie, son milieu, certains d’entre nous étant plus sur la voie de la méditation et d’autres plus sur celle du cœur et il est dit que finalement les deux voies mènent au même espace, à savoir la réalisation de soi, l’éveil.” (1)

J’ai été initiée pour vous guider sur la voie du cœur. La pratique de la respiration en conscience y est importante parce qu’elle accompagne grand nombre d’exercices qui facilitent la connexion au cœur et l’ouverture du cœur vibral. La  pratique du souffle donne accès à son espace intérieur. Elle est extrêmement libératrice de tout ce qui entrave l’incarnation de notre véritable nature. De cette façon, la présence de votre Essence peut rayonner.

De plus, comme la voie du cœur, elle est à la fois simple, tout en douceur, et extrêmement subtile.

Le cas de la respiration thoracique en conscience 

Le fondement des critiques

La respiration thoracique fait l’objet de nombreuses critiques parce que c’est elle que nous pratiquons dans la vie quotidienne de façon inconsciente.

Elle est souvent saccadée, courte, interrompue. Par conséquent, elle participe au stress. En effet, lorsque la respiration s’accélère à la suite d’un effort, ou des angoisses, le cerveau interprète ce signal comme une menace et met en action le système nerveux sympathique. Or ce dernier déclenche en retour une décharge d’adrénaline, accélération du rythme cardiaque, crispation musculaire. Ainsi, la réaction physiologique qui apparait est la même qu’en cas de survenue d’un danger réel et correspondant un signal de stress.

La réhabilitation de la pratique respiratoire thoracique consciente

Néanmoins, une pratique de la respiration thoracique en conscience revêt des avantages. Tout d’abord, parce que cette respiration engendre de la dynamisation. Elle est stimulante. D’autre part, elle permet de libérer les émotions stagnantes au niveau du plexus. Ce sont d’elles qui donnent parfois l’impression d’être oppressé(e). 

Par ailleurs, En médecine chinoise, le méridien du poumon “assure, tel un bouclier, la protection de l’organisme. A ce titre, il est sensible, ouvert à tous les agents pathogènes externes, et donc concerné par toutes les maladies infectieuses courantes (syndrome grippal, rhinopharyngite, etc.).” (2). 

La respiration, qui est reliée et ce méridien, active le QI (ou chi), c’est-à-dire l’énergie vitale, indispensable à l’ensemble du corps.

En résumé, respirer avec conscience permet de prévenir ces maux, en plus de libérer l’énergie vitale.

Enfin, prendre conscience de la respiration thoracique est un premier pas vers l’exercice de méthodes respirations plus complexes : la respiration complète en sophrologie, la respiration yogique …(Aller plus loin dans vos exercices de respiration ici)

En dernier lieu, je profite de cette pratique pour amener votre conscience sur le sternum, conscience qui pour facilite la centration sur le cœur. La respiration thoracique se prolonge de cette façon dans une respiration claviculaire douce. 

Guidance pour une pratique de la respiration thoracique en conscience 

Ici, il s’agit d’un exercice simple, qui sera utile pour toutes les personnes qui débutent.

Sa simplicité le rend facile à intégrer à la vie quotidienne. Qui plus est, elle se trouve extrêmement efficace pour cesser de réfléchir, apaiser le mental, détendre le corps et … découvrir le plaisir de respirer avec conscience.

Installez-vous confortablement, assis ou debout. Vous pouvez fermer les yeux si vous le souhaitez. 

Posez délicatement vos mains sur vos côtes, de part et d’autre de votre thorax en dessous des seins. 

Videz complètement vos poumons en expirant l’air par la bouche ouverte. Puis inspirez par le nez en gonflant votre poitrine. Sentez-la s’élargir et gonfler sous vos mains. Sans forcer, en veillant à conserver les épaules détendues. Maintenant, expirez l’air doucement par la bouche ouverte. Sentez votre poitrine se relâcher et vos côtes redescendre sous vos doigts. Revenez ensuite à une respiration naturelle. Réalisez cette exercice 3 fois. 

Voici donc le premier exercice. 72 autres sont disponibles dans l’e-book que j’ai d’écrit. Abonnez-vous à l’infolettre si vous souhaitez en savoir davantage.

Ici, je vous propose une guidance de la première pratique de l’e-book : le lien vers la vidéo

Bibliographie de cet article

(1)  https://www.meditationfrance.com/coeur.htm (2) http://taoetspiritualite.fr/le-meridien-du-poumon).

Ce texte et sa vidéo ne peuvent pas être repris sauf dans leur intégralité et en en citant l’auteur (catherine Coker) et la source ici présente.

Aller plus loin avec Catherine : 

Apprendre à bien respirer avec un thérapeute : Réserver une séance de coaching vibratoire ici

Besoin de détente et de lâcher prise  : Réserver votre pause de 30 minutes

Envie de bien-être : le soin vibral  est fait pour vous

 

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties nécessaires pour la fonctionnalité informatique de ce service. Lire notre politique de confidentialité.
You cannot copy content of this page

Pin It on Pinterest

Shares
Share This