Cet article est fait pour vous si vous aspirez à apporter votre contribution au monde mais que vous n’avez encore rien fait pour mettre cette contribution en place. Ensemble, nous allons précisé les choses : qu’est-ce que la contribution au monde, quel frein est en oeuvre qui retarde votre contribution consciente, Comment y remédier, et plus encore … 

Et si votre contribution au monde était déjà à l’oeuvre sans que vous le sachiez …

Vous ressentez  le besoin de contribuer  à un monde meilleure, d’apporter votre contribution spécifique sans trop savoir encore quelle est-elle ?

La première bonne nouvelle que j’ai pour vous, c’est que vous contribuez déjà au monde sans en avoir (vraiment)conscience. Vous apportez déjà aux autres votre couleur d’âme, UNIQUE. En effet, il s’agit de votre essence spirituelle, divine, qui n’a pas besoin que vous la conscientisiez pour ETRE et irradier le monde de sa LUMIERE.  

Toutefois, avoir conscience de cette couleur singulière qui est la vôtre permet d’en augmenter le rayonnement. De plus, vous renforcez ainsi votre relation avec l’Ame et le grand Esprit de la Vie UNE. 

Maintenant, peut-être vous demandez-vous-par où commencer, quoi faire ?

S’il vous arrive souvent de résister à la société actuelle, j’ai une invitation à vous faire :  cessez de lutter.

Dites-vous :

“Ma contribution au monde commence par l’accueil”

Certain(e)s de mes client(s) me demandent : comment se fait-il que je ne parvienne pas à connaitre ma mission de vie. D’autres encore me disent : je sais comment je peux aider le maximum de personnes mais je n’arrive pas à passer à l’action !

Ma réponse est : Pour quelle raison voulez vous contribuer à un monde meilleur ?

Un test énergétique pour commencer.

Contribuer au monde de la meilleure façon optimale n’est pas possible si vous pensez que le monde actuel est nul.

Pour vous en rendre compte, pratiquons un petit exercice ensemble tout de suite :

– Respirez profondément 1 ou 3 fois. Puis ressentez votre corps, votre énergie.

– Maintenant, dites à hautevoix « le monde actuel est nul ». Faites une pause : ressentez votre énergie. Ne sentez vous pas qu’un malaise est apparu en vous, peut être uns tristesse ou une angoisse ?

Cet exercice vous confirme 3 choses, en lien très étroit avec votre contribution au monde.  

Votre contribution au monde est d’abord énergétique

La première est que les mots, qu’ils soient prononcés ou pas, sont créateurs. Par conséquent, à chaque fois que vous pensez « le monde est nul, mauvais, ou hostile (…) », vous activez en vous des vibrations basses. Or, l’approche quantique a montré que vos énergies ont un impact sur le monde. Bien avant la connaissance des champs énergétique, Yung en parlait  au travers des égrégores

Aussi, en partant du postulat que le monde n’est pas satisfaisant, vous contribuez à le maintenir dans cet état par votre état vibratoire.

Vous êtes puissant

Si vous admettez que votre propre état vibratoire peut avoir un impact autour de vous, comme nous venons de le voir, alors vous reconnaissez votre puissance. Il est donc temps de vous faire confiance, de prendre confiance en vos capacités, et de les assumer.

C’est la deuxième conséquence du test énergétique que nous venons de faire.

La troisième chose qu’il pointe est que vous êtes responsable de votre état vibratoire

Contribuer au monde requiert de prendre vos responsabilités

Vos responsabilités ne sont pas de rendre le monde meilleur. Vous n’êtes pas un sauveur, ni une victime, ni un bourreau de ce monde quoiqu’il se passe. Vos responsabilités ne sont pas pour le monde mais pour vous. Quel état vibratoire voulez-vous vivre : la tristesse, l’angoisse, la colère comme le révèle le test ? Ou bien l’enthousiasme, la sérénité, la confiance ?

Vos véritables responsabilités concernent votre état intérieur. Pensez vous qu’un monde où tout le monde serait serein pourrait être un monde nul ? Alors, commencez par être serein vous-même. C’est ce que dit bien une formule célèbre et sage qui précise que le changement que vous voulez voir à l’extérieur (dans le monde) commence par vous. 

Accueillir pour se placer dans l’Energie juste. 

L’Energie juste de contribution à un monde meilleur correspond à la motivation de l’âme. L’âme ne veut pas contribuer à un monde meilleure parce que le monde actuel est “nul”. Par contre, l’âme ressent l’appel d’apporter sa contribution parce qu’elle sait que nulle autre âme ne peut apporter la même. Chaque raison d’ETRE est unique  (en savoir plus sur la raison d’Etre ici

Agir “Positif” 

Si vous critiquez cette société dans laquelle vous vivez, alors, vous l’avez compris, reconsidérer votre point de vue est important. D’autant plus, parce qu’il signifie que vous êtes en décalage par rapport aux autres (puisque ces autres ont l’air de bien participer à ce monde «jugé » nul). Il est aussi est fort possible que vous fassiez beaucoup d’efforts pour vous y conformer tout de même, malgré votre rejet de ce monde.

En réalité, vous êtes parfaitement à votre place dans ce monde mais que vous avez quelque chose à faire si vous voulez occuper cette place ! 

Comment faire exactement ? Simplement poser l’intention de vous accueillir exactement tel que vous êtes.

C’est en effet, De là, vous commencerez à vous apprécier, à vous respecter. Cette attitude est primordiale pour pouvoir reconnaitre les qualités uniques qui feront votre contribution au monde.

Votre contribution s’applique à vous-même 

Résister et renforcer le sentiment de décalage par tous les actes de résistances …. Stop !

Vous ne pouvez pas vous sur-adapter en permanence, et cela votre corps le sait. Lui en demander toujours trop l’épuise et il finit par demander une vraie pause : généralement, c’est ce que traduit une maladie, ou dans une moindre mesure des douleurs, de la fatigue.

Une humeur morose, manifestée par des émotions de colère ou de tristesse répétées, vous indique que quelque chose doit changer. Ecouter ces signaux relève de la sagesse.

Ils vous disent que vous êtes en train de vous éloigner un peu trop de qui vous êtes : vous avez tellement l’habitude de vous conformer à ce que les autres attendent de vous, à vous protéger de ce que votre éventuelle différence pourrait provoquer comme rejet, remarques humiliantes, malaises face aux autres que … vous en oubliez qui vous êtes.

Acceptez d’être incarné(e)

Vous ne ressentez même plus le poids de toutes les carapaces qui vous éloignent de vous-même, de tous ces masques qui vous dénaturent. Vous expérimentez inconsciemment une forme de malhonnêteté vis-à-vis de vous-même : vous aspirez à contribuer au monde mais vous ne vous y  incarnez pas vraiment.

Heureusement les énergies du corps, les émotions, les pensées savent vous le rappeler. Et c’est heureux ! MERCI ! Aimez les pour cela, accordez leur votre attention.

Il vous suffit d’en prendre conscience pour rectifier le tir et œuvrer, enfin, à votre équilibre !

Chaque jour, pratiquez des exercices d’ancrage pour accepter d’être incarné ici et maintenant, dans ce monde exactement tel qu’il est. [ANCRAGE : Des exercices et des explications ]

Reconnaissez que la terre est vivante et vous porte, que la vie peut être belle, que des jolies choses existent déjà et que la société c’est aussi des tas de personnes comme vous, qui aspirent à meilleur !

Remplissez votre cœur de compassion : comme dit l’accord toltèque, chacun fait de son mieux…

Pratiquez ce mantra de reconnaissance de qui vous êtes :

  • Commencez par respirer profondément
  • Dites à haute voix, «  Je suis un être divin incarné, Je me nomme ‘ et dites votre prénom et votre nom’
  • Prenez le temps de respirer profondément. En même temps, ressentez votre corps et votre état énergétique.
  • Prenez conscience que ces mots parlent de votre identité divine : votre nom ici est celui d’un être divin incarné. Prenez conscience que ce nom est ce qui symbolise le fait que vous soyez vivant et incarné mais que vous êtes plus que ce nom.
  • Prononcez à nouveau le mantra.
  • Faites cet exercice au moins 3 fois consécutives, quotidiennement, tant que vous en ressentirez le besoin. Faites vous confiance pour savoir ce qui est bon pour vous.

Si je suis incarné(e) c’est, justement, pour apporter ma contribution CONSCIENTE

Les exercices que nous venons voir éclairent la voie vers votre meilleure contribution au monde : il s’agit d’incarner l’aspect divin de votre être. 

Aussi, prenez conscience qu’il n’y a pas de hasard, que votre âme sait que vous avez un rôle à jouer et elle sait lequel. Chaque jour, connectez-vous à elle comme pour acter que vous mettez à sa disposition.

Avec davantage de conscience maintenant, incarnez-vous, et au travers de cela, laissez votre âme s’incarner.

Prenez conscience qu’il n’y a pas de hasard, que votre âme sait que vous avez un rôle à jouer et lequel. Chaque jour, connectez vous à elle comme pour acter que vous mettez à sa disposition.

Incarnez-vous, et au travers de cela, laissez votre âme s’incarner.

Peu à peu, le mouvement de la vie « positif » va se mettre en place à l’intérieur de vous, votre puissance créatrice va pouvoir se révéler … et vous remplirez votre mission par une contribution au monde UNIQUE

Pour résumer, votre contribution au monde commence par accueillir au lieu de rejeter le monde actuel. Cette acceptation de l’incarnation va vous permettre de laisser vivre TOUT ce qu’il y en vous. C’est ainsi que les clés de votre contribution se révèleront à vous.

En parallèle, les, vous développerez l’amour vrai de vous-même et la compassion pour autrui.

Cette article a été une occasion de vous présenter la sagesse ACACAi© en action (en savoir plus sur la sagesse du coeur)

Je vous souhaite une belle continuation …

 

PS : Je me permets de partager avec vous ce que je mets en œuvre de mon côté depuis que je me suis écoutée !

 

Pin It on Pinterest