Le Coronavirus pour la conscience en éveil

par | Jan 31, 2020

Le coronavirus et l’éveil de la conscience

Le poète, Paul Eluard, a écrit : « il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous ». Quel rendez-vous ‘masque’ le coronavirus ?

Considérons que chaque expérience est une occasion d’évoluer en conscience. De ce point de vue, le coronavirus nous enseignerait quelque(s) chose(s), n’est-ce-pas ?

Comment vivre en Conscience cette épidémie de coronavirus ?

Rien ne survient dans nos vies pour rien. Voilà le premier rappel que nous fait ici le coronavirus : la vie nous sert toujours les expériences qui vont soutenir notre éveil de conscience.

Il est vrai que parfois nous apprenons dans l’épreuve.

Je suis de tout cœur avec ceux qui souffrent actuellement du fait de ce virus, directement en étant malades, ou en ayant un proche infecté ou décédé.

Cet article se situe au niveau de la compréhension intérieure de cette période de grande anxiété.

Le coronavirus, Ironie du sort et Appel de la Conscience

La maladie est le reflet de poids, de voiles, de croyances, pensées et émotions qui entravent la Conscience.

Dans ce cas précis, il semblerait que le coronavirus fasse des clins d’œil. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de hasard …

Il est « ironique » de constater qu’il y a 4 sous-groupes principaux de coronavirus : ils ont été dénommés alpha, beta, gamma, delta. Or, chacune de ces dénominations correspond précisément à un état modifié de conscience, porte d’accès à la pleine conscience.

‘Ironique’ également que le nom même de ce virus (virus de la couronne) évoque un chakra, le chakra de la couronne : parmi les 7 principaux centres énergétiques décrits par les indiens, le chakra de la couronne est celui qui donne accès à la conscience universelle, aux mondes unifiés.

Coronavirus et prises de conscience

Universel, en voilà un rappel ! Le coronavirus, par son aspect transmissible, nous remet en mémoire que nous sommes tous reliés, tous interdépendants.

C’est donc de ce plan que nous allons partir. Là où nous partageons avec autrui.

Alors, si vous sentez la peur monter en vous du fait de l’épidémie, rappelez-vous que vous êtes un créateur de la réalité.

Le coronavirus nous invite à nous souvenir du monde que nous voulons réel

Dans ce contexte, que voulez-vous vivre ? Un monde tel que cette épidémie nous le propose ? Des sociétés où nous devons nous protéger les uns des autres, ou bien un monde de fraternité ? Des espaces où nous ne pouvons pas toucher ou être touchés par une personne de peur de tomber malade ou un monde ouvert, libre, empathique et aimant ? Bref unifié …

Soyons sincères

A première vue, ces deux mondes pourraient ne pas paraître contradictoires. En effet, il semble possible d’éprouver de l’empathie pour les personnes touchées par le coronavirus, tout en ayant peur d’être infectés. Mais au-delà de cette apparente cohérence, il y a la réalité selon laquelle l’empathie ainsi éprouvée est limitée, conditionnée à la non-proximité du problème. « Tant que les personnes à risque restent loin de nous, nous sommes de tout cœur avec elles … »

J’habite dans une zone géographique proche du lieu qui accueille près de 200 ressortissants français, évacués de Wuhan aujourd’hui et mis en quarantaine. Certains habitants ressentent de l’inquiétude.

Que faire pour se libérer de la peur du coronavirus ?

J’entends de ci et de là : “quelle prière dois-je dire pour éviter que mes proches bien aimés ou moi-même ne tombions malades ?” La réponse est simple. Ne cherchez pas à connaître telle ou telle prière spéciale. Priez avec vos mots, en y mettant tout votre cœur et toute votre ferveur.

Ne priez pas que pour vous-mêmes ni pour ceux que vous aimez exclusivement.

Priez pour tout le monde, pour ceux que vous ne connaissez pas également, pour qu’ils restent en bonne santé. Parce que ce qui arrive aux autres peut vous arriver. Voilà ce qu’enseigne le coronavirus : si un homme que vous ne connaissez pas est protégé du virus par votre prière, il ne pourra pas vous contaminer lorsque, d’aventure, vous le croiseriez.

Parce que nous sommes tous interreliés, nous avons tous besoin de miracles.

Choisir la fraternité consiste à prier pour que personne ne soit malade. Tournons nos pensées vers la Fraternité, plutôt que de céder à la peur.

Le coronavirus nous rappelle de choisir notre niveau vibratoire

Une telle démarche, qu’elle consiste à vous souvenir du monde idéal dans lequel vous voulez vivre, ou à prier/méditer pour tous, va élever votre taux vibratoire. La peur correspond à des fréquences vibratoires basses, alors que l’idéal, la prière, la méditation, la fraternité placent toute personne dans des énergies aux fréquences élevées. Là réside donc une merveilleuse protection. La science regorge de preuves sur l’impact favorable des pensées « lumineuses », des émotions dites « positives » sur le système immunitaire.

Dans les fréquences de pur Amour-Lumière, là où se tient la Pleine Conscience, seule la santé existe.

Conclusion : le coronavirus suscite l’éveil de la Conscience

Alors si le hasard n’existe pas, nous pourrions dire :

changeons de niveau de conscience pour que ce type de pathologie n’existe plus. Quittons l’état de conscience d’un ‘animal’, mode instinctif et réactionnel, pour que “l’animal” ne nous communique plus de maladies.

Passons à un état de conscience d’Humanité avec un grand H. Une humanité, ayant la maîtrise de sa Puissance et qui la mette au service de la cohésion et de l’Unité.

Dans la Paix, l’Harmonie et l’Amour,

Catherine

Ce texte ne peut être repris que dans son intégralité et en en citant l’auteur (Catherine Coker) et la présente source

PS A titre préventif, Vous pouvez aussi soutenir votre système immunitaire avec des compléments alimentaires.

Remerciements : à Gerd Altmann de Pixabay pour l’illustration de couverture 

Catherine à votre service : voir les accompagnements possibles

0 commentaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties nécessaires pour la fonctionnalité informatique de ce service. Lire notre politique de confidentialité.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This