Un cours d’Amour

Groupes de partage

Un cours d’Amour se résume ainsi : “Il existe une voie de connaissance qui peut vous mener au-delà de ce que tout autre savoir a pu apporter auparavant. Elle peut vous conduire à la vérité de votre essence réelle. C’est la voie du coeur.

Un cours d’Amour (cda) s’adresse au coeur. De façon remarquable, il contourne le mental. Il utilise la pensée pour aller au-delà de la pensée. Il s’avère une aide inestimable pour ceux qui aspirent à la connaissance du coeur. Ce cours est une invitation à embrasser une vie ayant un sens et un but, à vivre la réalité du paradis sur terre. ” (cda)

Réunions d’éveil spirituel 

Vous pouvez vous inscrire à une ou des rencontres collectives autour de la mise en pratique de l’enseignement d’un Cours d’Amour. Des accompagnements individuels sont aussi possibles sur demande. 

Les réunions sur le cours ont pour but de ♥ faciliter l’intégration du cours,  éclairer ses expériences de la vie quotidienne, ♥ évoluer en conscience avec fluidité.

Les rencontres collectives permettent de ♥ Partager avec d’autres Etres qui vous ressemblent,Sortir de l’isolement, ♥ Cheminer ensemble…

Chaque rencontre est conviviale, respectueuse, tenue à la confidentialité de ce qui se dit d’ordre privé. Elle prend pour thématique un aspect du cours, proposé par le groupe ou un de ses membres. En l’absence d’un tel thème, je vous en propose un. “La tâche des animateurs de ces réunions à coeur ouvert est d’éloigner le lecteur de l’esprit égotique en le dirigeant vers l’entièreté de coeur, ou l’esprit du Christ” (cda, L1-A15)

Un cours d’amour, c’est quoi ?

Un cours d’Amour se décrit comme une suite d’un cours en miracles. Toutefois, avoir lu et intégrer un cours en miracles n’est pas nécessaire pour suivre et évoluer avec un cours d’Amour

Mari Perron est la personne qui a reçu un cours d’amour sous la dictée de Jésus de décembre 1998 à octobre 2001.

Dans l’édition complète du cours, “le premier livre établit l’intégrité de l’être, soit l’intégration de l’esprit et du cœur. Le second et le troisième livre présentent des révélations pertinentes et procurent un accompagnement sur la quête intérieure héroïque, sans distance entre vous et votre Soi. ” (L’éditeur – maison d’édition : le dauphin blanc)

Que signifie l’apprentissage de l’Amour ?

“Alors même que le travail avec un cours d’Amour commence, l’apprentissage  et le désapprentissage continuent. Ils continuent dans le seul but pour lequel l’apprentissage a toujours existé : te ramener du doute de soi à l’amour de soi. On pourrait dire aussi : te ramener de ton état perçu de séparation à ton état réel d’union” (cda, L1-A2)

Ce qui, en  vous, est  capable d’apprentissage, c’est-à-dire de guérir les perceptions, c’est le Christ en toi. “Jésus, uni au Christ en toi, est celui qui peut  t’enseigner qui tu es, et comment vivre qui tu es dans un nouveau monde” (cda, L1- P36). 

Révéler votre nature véritable et l’incarner

Je suis référencée

comme facilitatrice de cet enseignement par Hélène Caron, la traductrice du cours en français : son site

Pour qui est cet enseignement ?

Pour vous,  si vous

Cherchez un sens à votre vie !
Trouvez parfois que le monde est un  cauchemar !
​Avez peur de la mort !
Souhaitez la paix du coeur !

​Recherchez l’amour vrai et non un substitut !
Vous sentez de plus en plus seul et isolé !
Ne trouvez pas de réponses à vos questions dans la religion !

​Avez tout  vu, possédé, expérimenté, mais que vous êtes insatisfait malgré tout !
Faites face à des interrogations de fond : Qui suis-je ? D’où je viens ? Où vais-je ?

(D’après le texte d’Hélène Caron) 

Ecouter le livre 1 d’un cours d’Amour sur ma chaine YouTube ma chaine YouTube

Des extraits inspirants d’un cours d’Amour

Sur la compassion

“La compassion n’est pas ce que tu en as fait. Tu l’as définie différemment de la compassion de Dieu. croire que Dieu regarde la misère du monde et qu’il y réagit avec sympathie et sollicitude sans  mettre fin à la misère, c’est croire en un Dieu qui est compatissant comme tu es toi-même compatissant. Tu penses que tu mettrais fin à la misère si tu le pouvais, à commencer par la tienne, mais tu ne pourrais pas plus mettre fin à la misère en la rendant réelle que Dieu ne le pourrait. Il n’y a pas de magie ici pour changer la misère en plaisir et la douleur en joie. Ces actes seraient une illusion par dessus une illusion. Tu as simplement accepté l’illusion comme étant la vérité, et ainsi tu as cherché d’autres illusions pour changer ce qui n’a jamais été en quelque chose qui ne sera jamais.

Il ne s’agit pas pour toi de regarder la misère en te disant que tu ne la vois pas. Si tu crois ne serait-ce qu’à la plus infime fraction de ce qui est vrai, si tu crois au moins que tu es une minime partie de Dieu, pas plus grosse qu’un mince rai de lumière au milieu d’un soleil aveuglant, tu ne peux pas continuer à croire aussi que c’est l’état de Dieu.” (L1, C2)

Sur l’éternité

‘’ Imagine un corps dans une grotte, une grotte dans la terre, la terre sur la planète, la planète dans l’univers. Chacun berce l’autre. Aucun n’est passif. Aucun n’est mort. Tous partagent le battement du cœur du monde et reposent l’un dans l’autre, dans l’étreinte l’un de l’autre et l’étreinte de l’amour de Dieu. Le battement de cœur de Dieu. Le battement de cœur de Dieu est la source du monde, l’existence sans commencement ni fin. Une étreinte.’’ (L1, C20)

La place de chac-Un et chac-Une

« Le monde où tu as tant de peine à naviguer est ce que tu en as fait, un lieu où l’amour ne cadre pas et n’entre pas en vérité. Mais l’amour est entré en toi et ne te quitte pas ; c’est donc que toi aussi tu n’as pas de place dans ce monde que tu as fait » (un article sur ‘comment trouver sa place ici) 

D’autres passages de l’apprentissage sont communiqués ici

Pin It on Pinterest

Share This